La sophrologie

L’origilogo-JPG-basse-defne

Mise au point dans les années 1960 par le Dr A. Caycedo, psychiatre colombien, la sophrologie est une synthèse de techniques orientales (yoga dynamique, méditation bouddhiste et zen…) et de relaxation occidentale (training autogène de Schultz, méthode Vittoz, relaxation progressive de Jacobson…).

Étymologiquement et selon l’inventeur de la méthode, « sophrologie » provient du grec : sos (l’harmonie), phren (la conscience) et logos (l’étude). Il s’agit donc de parvenir – par des exercices simples – à une harmonisation du corps et de l’esprit.

La sophrologie est une approche personnelle permettant de trouver des ressources en soi-même, de les développer et de les adapter à nos besoins et objectifs.

Les objectifs

– La sophrologie nous propose d’atteindre un état modifié de conscience, entre veille et sommeil, dans lequel la personne va pouvoir stimuler différentes capacités et ressources qu’elle ne soupçonne pas ou qu’elle exploite peu. Elle devient alors capable de se détendre, de se concentrer, de gérer son stress et ses émotions mais aussi de mieux mémoriser, de positiver et de se dépasser. Il s’agit aussi d’aider la personne à changer le regard qu’elle porte sur elle, sur les autres et sur le monde. Donc d’appréhender les situations de façon beaucoup plus sereine afin d’avoir des réactions justes et adaptées.

– Le corps est très important dans une séance de sophrologie. Si celui-ci est relâché et ressenti de façon positive, notre esprit à son tour devient serein et plus tranquille. L’un des objectifs de la sophrologie est donc d’harmoniser le corps, de le ‘positiver’ à l’aide d’exercices simples que chacun peut mettre en application dans sa vie quotidienne.

– La sophrologie s’appuie sur un entraînement personnel initié par le sophrologue en fonction des besoins de la personne. Cette pratique s’installe peu à peu dans le quotidien afin de gérer au mieux les événements stressants.

– Un des enseignements majeurs de la sophrologie, c’est l‘action positive. Il a été démontré qu’une bonne image de soi, des sentiments positifs et la capacité à ‘dynamiser’ le positif avaient un impact physiologique et psychologique important. Toute la méthode s’appuie sur une vision positive de l’Homme. Notre bien-être dépend, bien sûr, de conditions sociales, familiales ou professionnelles favorables mais, être bien dans son corps, ses émotions et dans sa tête permet une meilleure adaptation aux conditions de vie.

Le déroulement des séances et les techniques

La sophrologie propose diverses techniques afin de pouvoir s’adapter à tous :

– Un travail sur le schéma corporel qui, en stimulant le corps, nous aide à redécouvrir notre sensorialité, source d’équilibre. On retrouve cet aspect de la séance dans la relaxation dynamique (mouvements d’étirements, de décontraction…) et la sophronisation (prise de conscience de chaque partie du corps afin de parvenir à un état de bien-être).

– Des exercices respiratoires. La respiration est le reflet de notre état émotionnel. Alors que nous ne parvenons pas toujours à agir directement sur notre vie émotionnelle, une maîtrise de notre souffle modifie immédiatement l’intensité et la qualité de nos sentiments. Bien comprise et bien utilisée, la respiration devient un anti-stress naturel, toujours disponible et efficace.

– Apprendre à vivre l‘instant présent, pour plus de lâcher-prise, plus de recul vis-à-vis des contraintes de la vie. A trop ressasser un passé douloureux ou à anticiper un futur négatif, notre présent devient à l’image de ces représentations. Au contraire, en sélectionnant des souvenirs positifs et en imaginant des comportements plus harmonieux, nous diminuons notre tension présente.

– La relaxation stimule notre système parasympathique bien souvent malmené par la vie citadine. Elle est un entraînement à la détente qui améliore notre santé.

– Les activations mentales programment en nous le positif et activent nos ressources. La sophrologie nous fait (re)découvrir le pouvoir de notre ‘imagination, l’importance d’accéder à des souvenirs positifs. Tous ces exercices ont été validés par les tenants de la psychologie positive. Nous pouvons ainsi travailler sur le passé, le présent et le futur. La visualisation a notamment prouvé son efficacité dans la préparation aux examens, compétitions…

– Une approche de la méditation est également proposée lors du 3ème degré. Il s’agit ici d’apprendre à gérer les pensées parasites voire négatives et à se centrer sur la présence de la respiration. Les bienfaits de la méditation ont été largement étudiés et prouvés aux USA : états dépressifs, stress…

– La séance de sophrologie s’adapte à la personne. Elle est vécue en position debout (mouvements dynamiques), en position assise et, plus rarement, en position allongée.